La campagne de fouille 2014

Bois de chute de cerf élaphe de grande taille (© D. Cliquet, MC).

Durant l’été 2014, nos efforts se sont focalisé sur la poursuite de l’analyse des sols d’occupation et des amoncellements de blocs et des coulées de blocailles qui séparent la partie supérieure du massif dunaire de la partie inférieure. Ceux-ci illustrent d’important épisodes d’éboulements de blocs de schiste de la partie supérieure de la falaise traduisant les pulsions froides et humides de la fin du dernier interglaciaire où le gel peut s’exprimer. Entre ces phases des individus se sont installés. En témoignent, des vestiges lithiques et de faune consommée, la présence de foyers et d’empreintes humaines.

Amas de débitage d’éclats en silex à proximité de l’aire de travaux de boucherie (© D. Cliquet, MC).
Foyer allumé à même le sol avec du pin syvestre sur les espace de traitement des carcasses d’herbivores (© D. Cliquet, MC).
Fragment de buche carbonisée trouvée à proximité d’un foyer (© D. Cliquet, MC).

Ainsi, deux ensembles s’individualisent, séparés par un puissant éboulis.

L’ensemble supérieur comporte trois sols (D3.1 à D3.3) correspondant à des aires de travaux de boucherie qui présentent globalement le même type de structuration de l’espace comportant des enclumes en pierre, de nombreuses plaques de schiste, apportées sur la dune et posées au sol, des postes de débitage d’éclats (amas) destinés à la production de supports d’outils, des foyers et des aires de piétinement de Néandertaliens.

Vestiges de faune sur l’aire de découpe d’ herbivores (© D. Cliquet, MC).
Amas de silex taillés au sein de l’aire de de travaux de boucherie (© D. Cliquet, MC).

Sous l’éboulis, dans l’ensemble inférieur, la faune apparaît moins bien conservée. Le mobilier lithique, en quartz et en silex s’individualise par une production laminaire et lamellaire obtenue par débitage semi-tournant et tournant, comme dans l’abri TR 67, fouillé par F. Scuvée. Le complexe D3.4 a livré de nombreuses empreintes de pieds.

Empreinte du pied gauche d’un adulte dans un sol sableux, organique, incorporant des esquilles d’os de faune (© D. Cliquet, MC).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s